Afrique Featured Stratégie

Afrique du Sud : le président Ramaphosa prive les membres de son gouvernement d’augmentation salariale

Le chef d’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa a décidé de priver les membres de son équipe gouvernementale d’augmentation salariale, justifiant sa décision par les difficultés économiques que connaît l’Afrique du Sud.

«Le président Ramaphosa a décidé qu’il n’y aurait pas d’augmentation annuelle de salaire pour le vice-président, les ministres, les sous-ministres, le président de l’Assemblée nationale, le président du Conseil national des provinces, le vice-président de l’Assemblée nationale et les vice-présidents des Conseils nationaux des provinces», indique  un communiqué diffusé samedi dernier.

Rappelons qu’une commission gouvernementale avait récemment recommandé de hausser de 4 % les salaires de l’ensemble des dirigeants d’institutions publiques. Toutefois, le contexte économique difficile dans le pays contraint même les responsables à faire des efforts d’austérité.

«La décision du président Ramaphosa de ne pas suivre les recommandations de la Commission procède du devoir de l’Etat d’apporter des réponses appropriées aux difficultés économiques que traverse le pays», est-il mentionné dans le même communiqué.

Néanmoins, certains fonctionnaires ont été exemptés de cette mesure. C’est le cas des magistrats de la Cour constitutionnelle et des juges affectés à d’autres tribunaux dont les émoluments ont été augmentés de 2,5 % depuis avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *