Featured Sécurité

Tensions sans précédent entre la Russie et l’Ukraine autour de la mer d’Azov

La marine ukrainienne a accusé dimanche dernier la Russie de s’être emparée de trois de ses navires après leur avoir tiré dessus dans le détroit de Kertch, qui marque l’accès à la mer d’Azov, située entre l’Ukraine et la Crimée.

Dans un communiqué, la marine ukrainienne a déclaré que les vedettes blindées d’artillerie Berdiansk et Nikopol ont été touchées par des tirs de l’ennemi et ne peuvent plus naviguer et que le remorqueur Iany Kapu a été contraint de s’arrêter. Sur un total de 23 militaires ukrainiens, six auraient été blessés dont deux grièvement.

La Russie a confirmé l’arraisonnement et l’ « usage d’armes » et fait état de trois Ukrainiens blessés. Moscou assure avoir arraisonné les navires ukrainiens en stricte conformité avec la législation, à la fois avec le droit international et avec le droit national, soutenant qu’ils avaient pénétré dans les eaux de la Russie, et ne répondaient à aucune sommation des gardes-frontières russes.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a annoncé l’ouverture d’une enquête criminelle pour violation de la frontière russe. Le chef de l’Etat ukrainien a réagi à la situation en signant hier lundi un décret instaurant la loi martiale à partir du 28 novembre et pour une durée de trente jours sur la zone littorale de la mer d’Azov.

L’Union européenne et l’Otan ont appelé dès dimanche soir les deux parties à la désescalade et demandé à Moscou de « restaurer la liberté de passage » dans le détroit de Kertch, ce à quoi la Russie à consenti bien qu’elle continue de refuser de restituer à l’Ukraine les trois bateaux ukrainiens.

Le détroit de Kertch ets la seule voie maritime entre la Mer Noire et la mer d’Azov. C’est un axe stratégique de première importance pour la Russie comme pour l’Ukraine, ce qui explique les tensions dont il est souvent à l’origine.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *