Sécurité

L’Algérie aurait mis fin à la protection des représentations françaises

Le gouvernement algérien aurait décidé, selon certains médias, de ne plus assurer la protection policière de l’ensemble des représentations notamment diplomatiques et consulaires françaises sur son territoire en réaction à une décision, prise la semaine dernière par les autorités tricolores, de suspendre la protection de l’ambassade d’Algérie en France.

Cette information a été relayée jeudi par le site web «Tout Sur l’Algérie» (TSA), citant des sources fiables, selon lesquelles «la mesure concerne toutes les structures à Alger, y compris le siège de l’ambassade et la résidence de l’ambassadeur», ajoutant que «les structures consulaires (françaises) à Oran et Annaba sont également concernées par cette mesure extrême».

D’après le même organe de presse, cette décision de l’exécutif algérien serait une réaction à la décision prise par le gouvernement français la semaine dernière, «de ne plus affecter de protection policière devant l’ambassade d’Algérie à Paris».

A l’instar des Etats-Unis et d’Israël, l’Algérie faisait partie du club très restreint des pays jouissant de la mesure exceptionnelle de protection de leurs ambassades dans la capitale française.

Rappelons que, depuis les années 1990, en raison du terrorisme ayant secoué l’Algérie, les représentations diplomatiques, particulièrement celles des puissances occidentales, sont constamment protégées par plusieurs agents de police algériens, en plus de leurs propres services de protection à l’intérieur.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *