Business

La Chine riposte aux nouvelles taxes douanières américaines

Le gouvernement chinois a réagi hier mardi aux dernières taxes douanières imposées par les Etats-Unis aux produits chinois, en taxant 60 milliards de dollars de biens importés du pays de l’Oncle Sam.

La guerre commerciale entre les deux pays prend une grande ampleur, puisque le président américain a déjà annoncé des prochaines ripostes aux représailles chinoises.

Pékin a annoncé l’imposition de nouveaux droits de douane punitifs sur des biens américains représentant 60 milliards de dollars d’importations annuelles en Chine.

Pékin a également jugé « incertaine » une reprise des négociations avec les Etats-Unis, estimant que ces derniers ne faisaient pas preuve d’une bonne foi suffisante.

Moins de 24 heures plus tôt, la Maison Blanche annonçait la mise en place de taxes sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises suplémentaires.

Les nouveaux tarifs douaniers américains prendront effet le 24 septembre et s’élèveront à hauteur de 10% jusqu’à la fin de l’année. Le 1er janvier, ils seront portés à 25%.

Des droits punitifs adoptés en juillet et en août ciblaient déjà des biens chinois à hauteur de 50 milliards de dollars d’importations annuelles aux Etats-Unis.

Cette guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine ne semble pas voir le bout du tunnel. En annonçant les droits de douane supplémentaires lundi dernier, Donald Trump avait prévenu que des mesures de représailles de la Chine contre les agriculteurs ou autres industries américaines entraîneraient la mise en œuvre immédiate par les Etats-Unis de la phase 3, à savoir des tarifs douaniers sur quelque 267 milliards d’importations supplémentaires, un scénario qui ferait que toutes les importations chinoises seraient frappées de mesures protectionnistes américaines.

Donald Trump exige de Pékin qu’il réduise de 200 milliards de dollars l’abyssal déficit commercial américain, en ouvrant davatange son marché aux produits made in USA, déplorant notamment des transferts technologiques forcés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *