Featured Politique

Un nouveau sommet tripartite entre la Russie, la Turquie et l’Iran sur la Syrie

Les chefs de l’Etat turc, russe et iranien le 7 septembre prochain une rencontre au sommet, la troisième du genre, à Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, pour discuter de la situation en Syrie, annoncé hier lundi la télévision d’Etat turque «TRT».

La tenue de ce sommet  avait été annoncée mi-août par le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin. La chaîne privée NTV a déclaré que le sommet aurait lieu à Tabriz, plutôt que dans la capitale Téhéran.

L’incertitude a persisté un temps sur la forme que prendrait ce sommet, le président turc Recep Tayyip Erdogan ayant indiqué fin juillet qu’il souhaitait organiser le 7 septembre un sommet sur la Syrie en Turquie avec Moscou, Paris et Berlin.

Le premier sommet tripartite entre les présidents russe, turc et iranien s’était tenu en novembre dernier à Sotchi, en Russie, et le deuxième en avril à Ankara, la capitale de la Turquie.

L’annonce de ce troisième sommet intervient au moment où une attaque du régime syrien contre la province d’Idleb, ultime fief des insurgés, semble imminente.

La région d’Idleb était une des «zones de désescalade» mises en place en Syrie à l’issue des négociations de paix d’Astana, parrainées par la Russie et l’Iran, principaux soutiens du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie qui soutient les rebelles syriens.

En visite à Moscou la semaine dernière, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, avait mis en garde contre une possible «catastrophe» en cas de «solution militaire» à Idleb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *