Featured Stratégie

Affaire Skripal : Washington impose des sanctions économiques supplémentaires à Moscou

L’administration américaine a annoncé mercredi son intention d’imposer des sanctions économiques supplémentaires à la Russie, étant sûre que cet Etat est à l’origine d’une tentative d’empoisonnement au Novitchok au Royaume-Uni.

«Les Etats-Unis ont déterminé, le 6 août …, que le gouvernement russe avait utilisé des armes chimiques ou biologiques en violation des lois internationales», a indiqué dans un communiqué, la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert.

Suivant la législation américaine en matière d’armes chimiques, cette détermination a pour conséquence l’imposition de mesures punitives économiques qui devraient devenir applicables autour du 22 août, a-t-elle poursuivi, sans préciser la nature de ces mesures.

L’ex-agent double russe Sergueï Skripal, qui réside désormais en Angleterre, et sa fille Youlia ont été victimes d’une tentative d’attaque au Novitchok en mars dernier à Salisbury. Les deux s’en sont sortis, après plusieurs semaines d’hospitalisation.

Cette affaire avait donné lieu à une intense crise diplomatique entre la Russie et les pays occidentaux, marquée notamment par une série d’expulsions réciproques de diplomates.

Cette tentative d’empoisonnement, qui a été attribuée par les services de renseignement britanniques à Moscou, a fait deux autres victimes, qui ont été admises le 30 juin dernier dans un hôpital après un contact avec le Novitchok. Dawn Sturgess, une femme âgée de 44 ans, en est décédée, tandis que son conjoint, Charlie Rowley, 45 ans, s’en est sorti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *