Featured Monde

Des familles de fermiers blancs sud-africains se réfugient en Russie

Au minimum 15 000 Boers sud-africains pensent s’établir en Russie suite à l’exacerbation des tensions relatives aux projets du gouvernement de les exproprier de leurs terres, a rapporté la chaîne russe Rossiya 1.

En effet, 30 familles de Boers, descendants de colons hollandais en Afrique du Sud, sont récemment arrivées dans la région russe de Stavropol. Celles-ci se sont dites victimes de violentes attaques et de menaces de mort dans leur pays d’origine.

« C’est une question de vie ou de mort : il y a des attaques contre nous. C’était arrivé au point où les dirigeants politiques attisaient une vague de violences », a affirmé Adi Slebus, un des fermiers sud-africains arrivés sur le sol russe.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa et son gouvernement ont promis de restituer aux Noirs résidents sur le territoire national les terres appartenant aux fermiers blancs depuis le 17è siècle. La majorité des terres sud-africaines étant toujours la propriété de la minorité blanche, l’Exécutif semble déterminé à mettre un terme à ce qu’il nomme « l’héritage de l’apartheid ».

Une initiative que nombre d’organismes de défense des droits humains ont dénoncé, la traitant d’ « incitation à la violence ». D’après les chiffres du groupe de défense des droits des minorités AfriForum, il y a eu, au cours de la période 2016 – 2017, 74 meurtres de fermiers et 638 attaques sur le sol sud-africain, principalement contre des Blancs.

A en croire la chaîne Rossiya 1, les fermiers sud-africains sont disposés à contribuer à l’essor du secteur agricole russe. Chaque famille est prête à débourser jusqu’à 100 000 dollars pour acquérir une terre en fermage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *