Featured Politique

Le ministre italien de l’Intérieur à Tripoli pour discuter des flux migratoires

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini s’est rendu en ce début de semaine à tripoli pour examiner avec les autorités libyennes les moyens de freiner les flux migratoires vers l’Italie.

De nouveaux accords ont été conclus à cette occasion et le ministre a annoncé que l’Italie allait proposer l’installation de « centres d’accueil et d’identification » au sud de la Libye.

Pour cette courte visite de quelques heures, Matteo Salvini, homme fort du parti nationaliste anti-immigration la Ligue du Nord, a rencontré son homologue libyen Abdulsalam Ashour.

En conférence de presse à Tripoli, il a assuré que l’Italie était prête à renforcer ultérieurement les équipements des garde-côtes libyens dans l’objectif avoué de les rendre plus capables de ramener en Libye tous les migrants qui tenteront de rejoindre les côtes italiennes à travers la mer Méditerranée.

Les accords financiers que Matteo Salvini a conclus avec la Libye sur ce dossier des migrations doivent donc permettre de bloquer les départs des migrants des côtes libyennes, avec l’installation de « hotspots au sud de la Libye, mais également en mettant fin aux opérations des Organisations Non Gouvernementales que Rome accuse de servir les intérêts des trafiquants d’êtres humains.

Les nouvelles propositions pour empêcher les migrants de rallier les côtes italiennes seront proposées par Matteo Salvini ce mercredi au Conseil de l’Europe.

A la veille du déplacement du ministre italien de l’Intérieur en Libye, se tenait à Bruxelles un mini-sommet sur l’immigration mais qui n’a abouti à aucune position commune.

La France et l’Espagne avaient proposé des « centres fermés » sur les côtes européennes, principalement en Italie, pour gérer les migrants arrivant depuis la mer Méditerranée et la proposition des Européens de construire des centres de détention sur le sol libyen gérés par l’Union européenne n’a pas convaincu les Libyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *