Afrique Featured Sécurité

Nigeria : au moins neuf soldats tués dans une attaque attribuée à Boko Haram

Des sources militaires ont rapporté la mort d’au moins neuf soldats nigérians tués dans une attaque dans le nord-est du pays. Cette attaque, attribuée à des combattants de Boko Haram, a également fait deux blessés.

Les soldats morts sont considérés tués en opération. L’attaque a été menée en début de semaine, lundi après-midi, à Gajiram, à 80 kilomètres au nord de Maiduguri, dans la capitale de l’Etat de Borno. Elle a également fait des victimes dans les rangs des assaillants. Des habitants ont indiqué avoir vu une dizaine de combattants de Boko Haram être chargés dans des véhicules sans pouvoir déterminer le nombre de morts et de blessés.

Les attaques attribuées à Boko Haram ont augmenté en fréquence ces derniers jours. Au cours du weekend dernier, pendant la fête de l’Aid, ce sont 43 personnes qui ont été tuées dans le même Etat de Borno au cours d’attentats là encore attribués à Boko Haram.

Commencée en 2009, l’insurrection islamiste de Boko Haram, mais également sa répression par l’armée a fait en neuf ans plus de 20 000 morts et 2.6 millions de déplacés dans la région. La crise sécuritaire s’est étendue à d’autres pays de la région, à savoir le Niger, le Tchad et le Cameroun. Les autorités de ces pays ont multiplié les victoires militaires contre les islamistes et annoncé à de nombreuses reprises la « défaite technique » de Boko Haram, mais les terroristes conservent leurs capacités de nuisance et la crise humanitaire régionale perdure.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *