Featured Politique

Espagne : Les leaders du parti Podemos soumis à un vote de confiance

Près de 500.000 militants du parti de gauche radicale espagnol Podemos votent cette semaine pour renouveler ou retirer leur confiance à Pablo Iglesias et Irene Montero, respectivement numéros un et deux du troisième parti d’Espagne.

Les résultats de ce vote qui doit prendre fin dimanche prochain seront connus le 28 mai prochain.

Pablo Iglesias et Irene Montero vivent en couple dans une villa qu’ils ont achetée dans un quartier chic près de Madrid. La villa acquise s’étend sur 270 mètres carrés avec jardin de 2 000 mètres-carrés, une piscine et une dépendance pour les invités, le tout pour pas moins de 600.000 euros, dont la moitié empruntée sur 30 ans selon les médias. Or, Pablo Iglesias, qui prétendait représenter le peuple contre les élites, a été élu pour défendre les plus modestes.

Les accusations d’hypocrisie contre le couple, qui pratique jusque dans sa tenue l’image de gens ordinaires, n’ont pas tardé à faire tache d’huile. Les internautes ont exhumé les déclarations passées de Pablos Iglesias comme un tweet de 2012 dans lequel il s’en prenait au ministre de l’Economie Luis de Guindos, artisan de la politique d’austérité du gouvernement de Mariano Rajoy, qui venait de dépenser 600.000 euros dans une maison de luxe.

La volonté affichée de représenter «les gens contre la caste dirigeante» avait permis à Podemos de faire une entrée fracassante au Parlement avec 20% des voix.

Le couple à la tête du parti s’est retrouvé contraint de s’expliquer devant la presse avoir fait cette acquisition par souci d’«un peu d’intimité» pour élever les jumeaux qu’ils attendent et pour préciser que l’achat de la villa a été financé par un prêt bancaire de 540.000 euros.

Pablo Iglesias et Irene Montero pourraient être amenés à quitter la tête du parti à l’issue du vote de cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *