Amérique Featured Politique

Venezuela : réélection controversée du président Nicolas Maduro

Le président sortant du Venezuela, Nicolas Maduro a été proclamé vainqueur de la présidentielle du dimanche 20 mai avec 67,7%  des voix, pour un second mandat de six ans à la tête de son pays secoué depuis de longs mois, par une grave crise économique et sociale.

Seize millions de Vénézuéliens étaient appelés aux urnes. Les critiques de ce scrutin sont nombreux. Le pouvoir avait interdit aux deux principaux opposants au chavisme et à la principale coalition d’opposition de participer au scrutin. Ces derniers ont décidé en retour, de boycotter la présidentielle et ont appelé les électeurs à l’abstention.

Selon les chiffres officiels, le taux d’abstention a atteint 53,9%. Les deux candidats qui ont été acceptés par le gouvernement, l’ancien gouverneur Henri Falcon et le pasteur évangélique Javier Bertucci, ont rejeté les résultats du vote et appelé à un nouveau scrutin pour le mois de décembre prochain, la date traditionnelle de la présidentielle au Venezuela.

Les résultats de l’élection ont été également contestés par les Etats-Unis, qui pourraient annoncer de nouvelles sanctions contre Caracas.

Nicolas Maduro a succédé en 2013 au «Commandant suprême de la révolution bolivarienne» Hugo Chavez. Sa popularité a chuté après que le pays lui-même ait sombré dans une crise économique sans fin avec une population confrontée à des pénuries d’eau, de nourriture, de médicaments et de l’électricité.

Le Venezuela, qui tire 96% de ses revenus du pétrole, est durement touché par l’effondrement des cours du brut depuis 2014. Le Produit Intérieur Brut du pays a fondu de 45% selon le Fonds Monétaire International qui anticipe une inflation de 13.800% en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *