Featured Politique

Mali-Présidentielle : dissensions au sein de l’Adéma sur le soutien au président IBK

En fin de semaine dernière, des divisions sont clairement apparues dans les rangs de l’Adéma, l’Alliance pour la démocratie au Mali, une des principales formations politiques du Mali, sur le soutien à apporter à la candidature du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) lors de la présidentielle de juillet prochain.

Selon un document issu d’une réunion samedi soir à Bamako, la formation politique a décidé « d’un soutien négocié dès le premier tour à la candidature du président Ibrahim Boubacar Keïta ».

Des militants, devant l’immeuble qui a abrité la réunion ont scandé des slogans hostiles à cette la décision. Selon un militant, le parti est divisé au moins, en trois blocs : il y aurait un petit groupe qui veut soutenir la candidature du président IBK, ceux qui veulent une candidature à l’interne et ceux qui veulent soutenir un candidat de l’opposition, notamment son chef Soumaïla Cissé.

Agé de 73 ans, Ibrahim Boubacar Keïta a été investi le 6 mai candidat à la présidentielle du 29 juillet par une coalition de près de 70 partis, une désignation qui laisse peu de doutes sur sa candidature.

L’Adéma est l’ancien parti du président Keïta qui en a démissionné pour créer le RPM, le Rassemblement pour le Mali. Il compte quatre ministres et représente la troisième force à l’Assemblée nationale, derrière le RPM et l’URD, l’union pour la République et la démocratie, de Soumaïla Cissé, principal opposant ayant déclaré sa candidature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *