Featured Monde

Pyongyang confirme à Washington sa volonté de discuter de la dénucléarisation de la péninsule coréenne

La Corée du Nord aurait confirmé directement aux Etats-Unis qu’elle était prête à négocier sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, rapporte le Wall Street Journal, précisant que cette annonce devrait faciliter les négociations sur l’organisation de la rencontre historique prévue d’ici fin mai entre le président des deux pays.

Si cette information se confirme, il s’agira de la première déclaration faite par Pyongyang directement à Washington au sujet de son intention de discuter de la dénucléarisation de la péninsule.

Le quotidien américain cite un responsable de l’administration de Donald Trump qui évoque, sous couvert d’anonymat, des «contacts secrets» entretenus récemment par des fonctionnaires des deux pays, contacts au cours desquels les représentants de la République populaire démocratique de Corée ont directement communiqué ce message à leurs interlocuteurs américains.

Le conseiller à la sécurité nationale sud-coréen avait transmis en personne le mois dernier l’invitation de la Corée du Nord à Donald Trump pour une rencontre, invitation acceptée sur le champ.

Très peu de choses ont filtré jusqu’alors sur la logistique de cette rencontre prévue d’ici la fin du mois prochain sur entre le dirigeant nord coréen et le président américain.

Hier dimanche, le chef d’Etat américain a confirmé à son homologue sud-coréen Moon Jae-in envisager de rencontrer Kim Jong-un d’ici fin mai.

D’après CNN, les représentants des Etats-Unis et la Corée du Nord mènent déjà des consultations sur les détails de la future rencontre. Les options qui ont été évoquées sur le lieu sont Pyongyang et Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *