Afrique Featured

Afrique du Sud : Décès de Winnie Mandela, l’ancienne épouse du président Nelson Mandela

Winnie Mandela, l’ancienne épouse du défunt ex-chef d’Etat sud-africain, Nelson Mandela, s’est éteinte lundi à l’âge de 81 ans, dans un centre hospitalier de Johannesburg des suites « d’une longue maladie », a annoncé dans un communiqué, le porte-parole de la famille Mandela, Victor Dlamini

« C’est avec une grande tristesse que nous informons le public que Mme Winnie Madikizela Mandela est décédée à l’hôpital Milkpark de Johannesburg lundi 2 avril », a déclaré, Dlamini.

Celle qui était surnommée « la mère de la nation » sud-africaine a rendu l’âme suite à « une longue maladie pour laquelle elle a été hospitalisée à plusieurs reprises depuis le début de l’année», précise le communiqué, ajoutant Winnie «est partie en paix en tout début d’après-midi, entourée de sa famille».

La même source décrit l’ancienne épouse de Nelson Mandela comme «l’une des plus grandes icônes de la lutte contre l’apartheid», qui a « sacrifié sa vie pour la liberté de l’Afrique du Sud».

En effet, Winnie Mandela a constitué une figure de proue du combat contre la politique sud-africaine de «développement séparé» pendant les 27 ans d’emprisonnement de son époux.

Toutefois, elle s’est mêlée à quelques controverses, notamment en appelant à la violence dans cette lutte. Cela finira par la séparer de son conjoint et leur divorce a été prononcé  en 1996 après 40 ans de mariage.

Avant cela, la justice sud-africaine l’avait condamnée en 1991 pour complicité dans le kidnapping de quatre jeunes, dont un retrouvé mort, par le «Mandela United Football Club», la garde rapprochée de Winnie.

L’année suivante, Winnie Mandela avait été déchargée de ses responsabilités au sein du Congrès National Africain (ANC) après avoir été accusée de corruption et de mauvaise gestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *