Business Featured

Le groupe algérien Lafarge-Holcim va exporter son ciment en Afrique de l’ouest

Le groupe algérien Lafarge-Holcim souhaite exporter 5 millions de tonnes de ciment vers l’Afrique de l’ouest d’ici à 2020, a annoncé vendredi dernier lors d’une conférence de presse son directeur de la communication, Serge Dubois.

Ce géant de la cimenterie a choisi de se développer dans ce zone, qu’il considère comme « le seul marché disponible et à la portée de l’Algérie », a expliqué Dubois, estimant que «celui de la Méditerranée est en surcapacité».

En juin dernier, Hedi Rafaî, le directeur des partenariats du même groupe, indiquait que les importations de ciment en Afrique de l’Ouest correspondaient à environ 21 millions de tonnes par an. Et de conclure que « c’est un marché à très forte croissance vu sa grande démographie, l’immigration de la population vers les centres urbains, le manque de calcaire, la matière première pour le ciment, et de l’énergie chez les pays de la région».

Ce responsable a assuré que des liens ont été noués avec les autorités et instances portuaires afin d’aménager des plateformes portuaires en Algérie. Plus précisément, il s’agit d’apprêter les quais, les lieux d’entreposage et les moyens de manutention au niveau des ports.

Ce projet d’expansion en Afrique de l’Ouest s’inscrit dans un plan visant à écouler la production de Lafarge-Holcim à l’exportation. Selon M. Dubois, il y aura, en Algérie, un excédent de 10 millions de tonnes de ciment par an d’ici à 2020. Le groupe veut donc exporter ce surplus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *