Afrique Business Featured

L’Algérie exportera son surplus d’énergie électrique vers la Libye et la Tunisie

L’Algérie exportera le surplus de son électricité vers la Libye en passant par la Tunisie, a annoncé mardi à Khenchela (est) le ministre algérien de l’Energie, Mustapha Guitouni.

Il a indiqué que l’exportation de l’énergie électrique fait partie du programme du chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, portant sur l’exportation du surplus d’électricité une fois atteinte l’autosuffisance nationale dans ce domaine.

Dans le même ordre d’idées, Guitouni a évoqué les discussions «actuellement en cours avec la Tunisie, qui bénéficiera de 400 mégawatts (MW), ainsi qu’avec la Libye».

Les deux wilayas algériennes de Batna et Khenchela constitueront les points de départ de l’exportation de l’énergie électrique vers ces deux pays maghrébins, ajoute le ministre algérien.

La wilaya de Khenchela en particulier a procédé mardi à l’inauguration d’une nouvelle centrale de 421,5 MW alors que se poursuivent les travaux de construction d’une autre centrale dans la commune de R’mila, d’une capacité de 1.266,7 MW pouvant être portée à 1 600 MW. Le chantier est achevé à 60,9 %.

Guitouni a également précisé que le programme du président algérien comporte aussi la production de 22.000 MW d’électricité à partir de l’énergie solaire, d’ici 2030. A en croire le ministre, ce volet a d’ores et déjà été entamé et 400 MW ont été produits.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *