Business

L’Arabie saoudite et l’Egypte vont ériger une mégapole dans le Sinaï

Les gouvernements saoudien et égyptien vont mettre en place un fonds d’investissement commun de dix milliards de dollars pour ériger une mégapole dans le sud de la péninsule du Sinaï.

Cette initiative vise à développer le tourisme et les habitations du futur de sorte à combler les pertes enregistrées suite à la chute des revenus pétroliers des deux pays.

Dans cet ordre d’idées, le chef d’Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman, en visite en Egypte du 4 au 6 mars, ont conclu un accord de location à long terme d’un terrain.

Cette mégapole, qui s’étendra sur mille kilomètres carrés, s’inscrit dans le vaste projet NEOM de 500 milliards de dollars initié l’an dernier par Mohammed Ben Salman.

Avant cela, ce dernier avait annoncé la construction d’une mégapole ultramoderne de 26 500 kilomètres carrés au bord de la Mer Rouge. Un projet financé conjointement non seulement par l’Arabie saoudite mais également par la Jordanie et l’Egypte.

L’actuel homme fort du royaume wahhabite entend ériger une ville de rêve moderne, cosmopolite et ayant pour priorité le bien-être des résidents. A l’occasion, le projet NEOM entend développer divers secteurs, dont le divertissement, les technologies, les médias, la mobilité, l’énergie et l’eau.

Cette initiative entre dans le cadre des rapports très étroits entre Ryad et Le Caire. D’ailleurs, les autorités égyptiennes ont profité du passage du prince héritier saoudien pour valider leur décision de céder au royaume wahhabite la souveraineté de deux îles sur la Mer Rouge.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *