Featured Politique

L’Afrique du Sud a un nouveau gouvernement

Le nouveau président sud-africain, Cyril Ramaphosa a nommé lundi soir, son gouvernement, suite à la démission de son prédécesseur, Jacob Zuma, contraint de démissionner le 14 février dernier après avoir été lâché par son parti au pouvoir, l’ANC.

Ramaphosa a nommé à nouveau Nhlanhla Nene au poste de ministre des Finances. Ce responsable politique avait été démis de cette fonction par l’ancien président sud-africain, Jacob Zuma.

Quant à Pravin Gordhan, il revient dans l’Exécutif, cette fois-ci à la tête du ministère des Entreprises publiques.

C’est donc le grand retour de ces deux hommes politiques très appréciés des marchés, qui ont été pourtant écartés par Jacob Zuma. Pravin Gordhan aura particulièrement pour mission de résoudre le problème du lourd endettement des entreprises publiques sud-africaines.

En 2016, un rapport officiel dénonçait le pillage du trésor public par la fratrie des Gupta, de connivence avec le précédent président sud-africain. Ce dernier avait limogé Nhlanhla Nene en décembre 2015 pour le remplacer par un élu. Ce qui avait immédiatement donné lieu à une dévaluation de la monnaie sud-africaine.

Devant cette situation, Jacob Zuma avait été contraint de faire machine arrière, en confiant le portefeuille du Trésor à Pravin Gordhan. Le gouvernement sud-africain avait alors eu trois argentiers en l’espace de quatre jours.

Finalement, l’ex-dirigeant sud-africain finira par démettre Pravin Gordhan, réputé pour sa rigueur dans la gestion du trésor public, de ses fonctions en mars dernier. Une décision qui a entraîné la dégradation de la note financière de l’Afrique du Sud.

Par ailleurs, Cyril Ramaphosa a confié le ministère de la Planification à Nkosazana Dlamini-Zuma, son ancienne rivale dans la course à la présidence de l’ANC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *