Afrique Featured

Expulsions de migrants : Le ministre nigérien de l’Intérieur s’en prend à l’Algérie

Le ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum a effectué mercredi une visite de travail au centre de transit des migrants ouest-africains de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Agadez, au cours de laquelle il a dénoncé les expulsions massives des clandestins subsahariens de l’Algérie vers le territoire nigérien.

Actuellement, 770 jeunes sont admis au centre de transit de l’OIM. La plupart de ces migrants sont des ressortissants ouest-africains expulsés manu-militari du territoire algérien, a indiqué Bazoum.

L’Algérie, a-t-il ajouté, devrait procéder au rapatriement de ces clandestins dans leurs pays respectifs. Le Niger n’est pas un débarras où on abandonne des ressortissants ouest-africains, a pesté le ministre nigérien, invitant Alger à revoir ses procédures.

«Nous avons eu de longues discussions avec les autorités algériennes à plusieurs reprises, à l’occasion desquelles nous leur avons demandé de ne plus nous renvoyer des jeunes du Mali, de Guinée et d’autres pays», a-t-il rappelé.

Indiquant que la Guinée est plus proche du Mali que du Niger, Mohamed Bazoum s’est étonné que les ressortissants de ces deux pays ne soient refoulés que vers le territoire nigérien. Il a appelé l’Algérie à réexaminer la question des expulsions.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *