Featured Monde

Le développement militaire en Chine inquiète les grandes puissances

Le directeur de l’Institut International des Etudes Stratégiques (IISS), de Londres, John Chipman a révélé hier mercredi, les premières indiscrétions du rapport 2018 de l’institut sur les grands équilibres militaires dans le monde et qui confirment la montée en puissance de la Chine suscitant une grande inquiétude en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique.

Selon les premières données qui ont filtré de ce rapport, la Chine a produit plus de navires de guerre que le Japon, la Corée du Sud et l’Inde depuis le début des années 2000.

En quatre ans, le tonnage des navires militaires mis à l’eau par la Chine dépasse celui de la totalité de la marine française. Même la suprématie aérienne des Etats-Unis serait remise en cause par les missiles et les avions furtifs chinois.

Lors d’une audition hier mercredi devant la Commission des forces armées de la Chambre des représentants des Etats-Unis, l’amiral Harry Harris a averti que l’expansion de l’armée chinoise évolue à une telle allure qu’elle pourrait bientôt rivaliser avec la puissance américaine «pratiquement dans tous les domaines».

Le haut-gradé américain, commandant des forces américaines dans la zone Pacifique (PACOM), a précisé que les principales avancées chinoises comprennent des améliorations importantes dans le déploiement de batteries de missiles, le développement de la cinquième génération d’avions de combat et l’accroissement en taille et en capacité de la marine chinoise avec sa première base à l’étranger, dans le port de Djibouti.

Les autres grandes puissances ont décidé de réagir à cette montée en puissance de l’armée chinoise. En Europe, la tendance est au réarmement.

L’IISS rapporte que les dépenses en armement sur le Vieux continent ont augmenté de 3,6% en 2017, mais les budgets de recherche et de développement restent limités.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *