Featured Monde

L’Afrique du Sud décrète l’état de catastrophe naturelle

Le gouvernement sud-africain a proclamé mardi, l’état de catastrophe naturelle dans tout le pays en raison de la sécheresse qui sévit depuis des mois au Cap qui pourrait connaître une rupture d’approvisionnement en eau potable.

La décision des autorités sud-africaines est parue dans le journal officiel. Sur cette base, c’est désormais au gouvernement de gérer cette crise. Sous sa direction, l’ensemble des institutions publiques sont ainsi habilitées à exécuter les plans d’urgence, l’aide immédiate et les mesures de construction utiles, d’après un arrêté signé par le responsable du Centre national de gestion des situations d’urgence, Mmaphaka Tau.

La ville sud-africaine du Cap connaît une sécheresse sans précédent depuis un siècle marquée par un épuisement accru des réserves d’eau potable. Bientôt, cette agglomération pourrait connaître le 11 juin prochain le «Jour zéro», où ses robinets seront à sec.

Afin d’obtenir un sursis, les 4 millions d’habitants de la ville du Cap ont été priés de n’utiliser que 50 litres d’eau par personne et par jour, ce qui correspond à une douche quotidienne de trois minutes. Les habitants qui dépasseraient ce quota pourraient se voir infliger une amende.

Si jamais le «Jour zéro» survenait, les résidents devront s’approvisionner au niveau de 200 points de collecte d’eau. Ils y recevront un maximum de 25 litres par jour et par personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *