Featured Monde

Vers la fermeture de la «Maison Schengen» à Kinshasa

Le gouvernement congolais a indiqué avoir informé ce mercredi la Belgique, de son intention de vouloir fermer au plus vite, la «Maison Schengen» de Kinshasa, qui fait office de consulat de l’Union Européenne (UE) dans la capitale de la RDC.

Actuellement, les relations entre la République Démocratique du Congo (RDC) et la Belgique sont tendues. Pour preuve, à cette occasion, les autorités congolaises ont également signifié à Bruxelles que son agence de développement (Enabel) n’avait plus « sa raison d’être » dans leur pays, via une note à l’ambassade de Belgique en RDC. Dans la foulée, Kinshasa a demandé au gouvernement belge «de tirer les conséquences qui s’imposent».

Hier soir, les autorités belges disaient n’être pas informées. D’après l’agence de presse Belga, la note en question, qui ne comporte ni de date ni de signature, n’a pas été authentifiée par la diplomatie belge. Celle-ci a indiqué ne l’avoir pas (encore) reçue.

Il est à noter que la Maison Schengen, opérationnelle à Kinshasa depuis avril 2010, est différente de l’ambassade de Belgique. C’est un centre commun de réception des demandes de visa issu de la coopération entre divers Etats de l’espace Schengen. Cette structure prend en charge les demandes de visa court séjour pour, notamment, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Suède.

Dans un communiqué, le ministère congolais des Affaires étrangères a précisé qu’après « démantèlement » de ce dispositif consulaire, « les ambassades concernées » devront « reprendre leurs responsabilités en la matière dans un délai qui sera communiqué par la voie diplomatique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *