Sécurité

Un naufrage fait plus de 30 morts au large de la Libye

Plus de 30 migrants ont péri et 200 autres ont été sauvés samedi dernier suite au naufrage de deux embarcations au large de la Libye, tandis que 40 personnes demeurent portées disparues, a annoncé la marine libyenne.

Les gardes-côtes libyens ont mené deux opérations de sauvetage au large de Garaboulli, localité située à 60 kilomètres à l’est de la capitale libyenne, Tripoli, a rapporté un responsable des gardes-côtes, le colonel Abou Ajila Abdelbarri : ils sont tombés sur « un premier canot pneumatique qui avait coulé où plusieurs personnes étaient agrippées à une partie de l’embarcation » et sont parvenus à « sauver 60 personnes et récupéré 31 corps dans l’eau ».

« 18 femmes et trois enfants » font partie des migrants décédés, a indiqué un porte-parole de la marine libyenne. Et d’ajouter qu’ « un enfant et neuf femmes » figurent parmi les rescapés sauvés autour de la première embarcation, tandis qu’une quarantaine de migrants étaient portés disparus.

Pour ce qui est du second canot, 140 migrants, dont 30 femmes et 26 enfants, ont été secourus par les gardes-côtes. Ces personnes étaient majoritairement de nationalité somalienne, mais il y avait aussi des Ethiopiens, des Ghanéens, des Nigérians et des Pakistanais.

De son côté, l’ONG française SOS Méditerranée a indiqué avoir recueilli samedi dans les eaux internationales au large de la Libye plus de 400 migrants à bord d’une embarcation de fortune en bois. D’après les gardes-côtes italiens, en charge de la coordination des secours dans les eaux internationales, 1 500 migrants ont été secourus jeudi et vendredi derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *