Politique

Bouteflika candidat à sa propre succession à la tête de l’Algérie ?

Malgré la fragilité de sa santé qui alimente nombre de spéculations et ses apparitions publiques devenues extrêmement rares, le président algérien Abdelaziz Bouteflika entend être candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle de 2019, d’après Farouk Ksentini, même si l’information est démentie par la présidence algérienne.

«J’ai rencontré la semaine dernière le président Abdelaziz Bouteflika. Nous avons discuté pendant une heure. C’est la quatrième fois que je le rencontre cette année. Je le connais depuis plus de trente ans. J’ai constaté qu’il a un grand désir de se représenter pour un cinquième» mandat, a confié samedi au site algérien TSA, l’avocat et ancien président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’Homme (CNCPPDH), Farouk Ksentini.

Mais le lendemain, la présidence algérienne a apporté un démenti cinglant à ces informations précisant qu’«un certain nombre de déclarations rapportées par la presse électronique et quotidienne … stipulent que le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika aurait accordé une audience à Maître Farouk Ksentini, qui aurait abordé avec lui des questions ayant trait à la situation actuelle ainsi que les perspectives futures».

La présidence de la République dément catégoriquement autant la véracité de l’audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu’il s’agit là de pures affabulations», lit-on dans un communiqué.

Selon certains observateurs, Farouk Ksentini pourrait avoir bel et bien rencontré le chef d’Etat algérien, mais ce dernier n’a pas probablement pas apprécié le compte-rendu de leur entrevue.

D’autres estiment que les propos de l’avocat visent à sonder l’opinion publique en perspective d’un éventuel cinquième mandat de Bouteflika qui a perdu ses capacités de locution et est cloué dans son fauteuil roulant depuis qu’il a été victime d’un grave accident vasculaire cérébral en avril 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *