Afrique Sécurité

Nigeria : Maiduguri à nouveau la cible d’attentats-suicides

Le dernier bilan avancé par la police locale de la série d’attentats qui ont frappé mercredi dernier la ville de Maiduguri, capitale et plus grande ville de l’Etat de Borno dans le nord-est du Nigeria, s’élève désormais, à dix-huit personnes tuées et 29 autres blessées à divers degrés.

Les attaques ont été menées mercredi vers 20h15 locale (19h15 GMT). D’après le porte-parole de la police locale, le premier kamikaze s’est fait exploser au milieu des fidèles musulmans venus faire leur prière du soir à Muna Gari, près de Maiduguri.

Presqu’au même moment, une kamikaze a fait exploser sa charge après avoir fait irruption dans une maison tuant une femme enceinte et son enfant. Les deux autres kamikazes se sont fait exploser avant d’atteindre leurs cibles. Les terroristes ont péri sur le coup, tuant avec eux au total 14 autres personnes, alors les blessés, ils ont été transportés vers deux hôpitaux publics du centre-ville pour y être soignés.

Suite à ces attaques, la police a intensifié la surveillance dans la région mais n’a pas souhaité communiquer sur les futures initiatives pour sécuriser la ville.

L’armée nigériane exerce une forte pression sur le groupe terroriste Boko Haram et les autorités du pays ont à plusieurs reprises affirmé que le groupe terroriste était sur le point d’être définitivement vaincu.

Mais s’il s’est fortement affaibli, Boko Haram n’a jamais cessé les attaques de villages et de convois militaires tout comme les attentats-suicides contre les civils. Si ces attentats-suicides sont rarement revendiqués, le procédé porte la signature du groupe Boko Haram.

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse.
Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *