Sécurité

Irak : macabre découverte de 400 dépouilles non loin de Hawija

Le gouverneur de la province irakienne de Kirkouk, Rakan Saïd, a annoncé samedi, la découverte d’une fosse commune contenant «pas moins de 400 dépouilles» à proximité de Hawija, un des bastions repris le mois dernier, par l’armée irakienne à l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

Cette fosse commune avait été creusée à une trentaine de kilomètres au nord de la localité de Hawija. Les victimes auraient été exécutées sur la base militaire adjacente.

Une enquête visant à identifier les dépouilles des victimes doit être ouverte. Il est à noter que divers charniers ont été découverts lors de l’avancée de l’armée contre les bases de Daech (acronyme arabe du groupe EI).

Ces derniers mois, plusieurs cadavres ont été découverts dans des fermes ou des plantations abandonnées dans la partie nord du territoire irakien. De toute évidence, ces victimes semblaient avoir été tuées en tant qu’éléments du groupe EI. Mais, jusqu’à présent, il n’y pas eu d’enquête précisant les auteurs de ces exécutions, ni si les victimes avaient bénéficié d’un jugement équitable avant leur mise à mort.

Pour rappel, le gouvernement irakien a officiellement exécuté 42 personnes pour terrorisme le 25 septembre dernier. A ce propos, Amnesty International a reconnu le besoin de juger les présumés éléments de Daech, mais l’ONG se dit préoccupée par le manque de justice constaté lors de ces procès où, dans la plupart des cas, les aveux sont obtenus sous la torture.

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l’Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *