Stratégie

Les femmes admises dans trois stades en Arabie saoudite

Le gouvernement saoudien a confirmé sa décision de permettre aux femmes d’assister à des évènements sportifs dès l’année prochaine, ce qui constitue une première dans ce pays ultraconservateur.

«Début de la préparation de trois stades à Ryad, Jeddah (ouest) et Damman (est) pour accueillir des familles à partir de début 2018 », a posté l’Autorité générale du sport sur le réseau social Twitter.

Le royaume wahhabite a récemment initié un assouplissement des restrictions imposées aux femmes, dans le cadre duquel entre cette décision. Pour rappel, le roi Salmane d’Arabie saoudite avait permis le mois dernier aux femmes de conduire leurs voitures dès juin 2018. Il s’agit d’une décision majeure car ce pays était le dernier au monde à refuser aux femmes de prendre le volant.

Quelques jours avant, des Saoudiennes avaient assisté pour la première fois aux célébrations de la fête nationale dans un stade de Ryad. Jusque-là, les femmes n’avaient pas le droit d’entrer dans des stades sur la base de la règle de séparation entre les sexes dans les espaces publics.

Et en juillet dernier, des activistes des droits humains s’étaient réjouis de la décision du ministère saoudien de l’Education autorisant les jeunes filles de faire du sport dans les écoles publiques.

Les Saoudiennes n’ont pas le droit de faire du sport en public. Dans leur pays, elles sont soumises à la tutelle d’un homme de leur famille – le plus souvent le père, l’époux ou le frère – pour faire des études ou voyager.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *