Monde

L’Arabie saoudite permet aux femmes de prendre le volant

L’Arabie saoudite va autoriser les femmes à conduire à partir de juin 2018, dans une décision révolutionnaire pour ce pays ultra- conservateur.
Cette décision prise par décret du roi Salmane, a été annoncée mardi dans la soirée à la télévision publique. Ce texte ne devrait entrer en vigueur qu’à partir de juin 2018. Néanmoins, il s’agit d’une réforme historique dans le royaume wahhabite. En effet, l’Arabie saoudite était le dernier pays au monde à refuser aux femmes de conduire.
Nombre d’associations féministes et de défense des droits humains ont lutté contre cette restriction au cours des deux dernières décennies. L’Arabie saoudite a particulièrement été secouée par des campagnes pour le droit des femmes à conduire en 1990, 2011 et 2013. Ce mouvement avait été favorisé par l’avènement des réseaux sociaux. Ainsi, ces dernières années, plusieurs militantes ont posté sur Facebook ou Twitter des vidéos d’elles-mêmes au volant, encourageant d’autres Saoudiennes à faire de même.
En Arabie saoudite, il n’est pas permis à une femme de se déplacer dans des lieux publics en l’absence d’un tuteur. Par ailleurs, les Saoudiennes sont soumises à la tutelle d’un homme de leur famille (le père, le mari ou le frère en règle générale) pour voyager ou faire des études.
Certains observateurs voient des motifs économiques derrière cette décision. En raison de la crise due à la chute des cours pétroliers, les autorités saoudiennes chercheraient à pousser un plus grand nombre des citoyens, dont les femmes, à entrer dans le monde professionnel. Or, les restrictions aux déplacements dont font l’objet les Saoudiennes constituent un obstacle à leur insertion professionnelle.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *