Sécurité

Enième drame de la migration au large de la Libye

La marine libyenne a annoncé jeudi la mort de huit migrants suite au naufrage de leur embarcation au large de la Libye, tandis qu’environ 90 autres sont portés disparus. Toutefois, près de 35 clandestins ont pu être sauvés entre mardi et mercredi dans la soirée.

Le porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem, avait d’abord parlé de plus de 100 disparus. Toujours selon ce responsable, le navire des migrants était parti quelques jours auparavant de Sabratha, ville située dans l’ouest de la Libye, pour gagner le continent européen.

Les rescapés ont pu s’accrocher aux restes de l’embarcation pendant cinq jours, au bout desquels ils ont échoué sur une plage à proximité de Zouara, localité située à 45 kilomètres de Sabratha, a rapporté un responsable dans cette ville, Seddik Al-Jayach. Ce dernier, qui est à la tête d’un Comité de crise à la municipalité de Zouara, a dressé un bilan de huit morts trouvés et 35 survivants.

D’après les rescapés, il y avait, dans l’embarcation, 120 à 130 personnes originaires de divers pays africains, parmi lesquelles des femmes et des enfants. « Nous sommes en patrouille sur la plage. Nous nous attendons à trouver plus de corps durant les prochains jours », a affirmé M. Al-Jayach. Quatre survivants demeuraient hospitalisés jeudi, entre autres pour déshydratation, a rapporté la même source.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *