Politique

L’ONU prolonge le mandat de sa mission en Libye

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a prolongé d’un an, à l’unanimité jeudi, le mandat de la mission d’appui de l’ONU en Libye (MANUL) pour lui permettre de superviser l’exécution de l’Accord politique libyen, conclu le 17 décembre 2015 à Skhirat au Maroc.

Désormais, le mandat de la MANUL s’étend jusqu’au 18 septembre 2018. Cette mission aura pour objectif de «mener des activités de médiation et des missions de bons offices, dans le strict respect du principe d’appropriation nationale», tel que stipulé dans la résolution 2376 présentée par le Royaume-Uni.

En clair, la MANUL a pour mandat de soutenir un processus politique «ouvert à tous, dans le cadre de l’Accord politique libyen» et d’appuyer le renforcement des dispositions du gouvernement d’union nationale (GNA) concernant la gouvernance, la sécurité et l’économie.

Par ailleurs, cette mission onusienne est chargée d’appuyer les « étapes ultérieures de la transition libyenne ».

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a réaffirmé son soutien à l’exécution « intégrale » de l’Accord politique libyen, qui prévoit « la formation d’un gouvernement d’entente nationale composé du Conseil de la présidence et du Cabinet », assistés par d’autres institutions de l’Etat, à l’instar de la Chambre des représentants et du Conseil d’Etat.

Une réunion de haut niveau visant à échanger sur la situation et les perspectives de la Libye est prévue la semaine prochaine lors du débat général de la 72è session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *