Business

Deux dirigeants d’entreprises chinoises condamnés à perpétuité pour escroquerie

Deux cadres de l’entreprise chinoise de prêts en ligne «Ezubao» ont été condamnés à la prison à perpétuité pour avoir escroqué 900.000 investisseurs dans un retentissant scandale de fraude pyramidale, rapporte le Quotidien du peuple, journal officiel du Parti communiste au pouvoir en Chine, précisant que la société avait collecté plus de 7 milliards d’euros entre 2014 et 2015.

Le président de la maison-mère d’Ezubao, Ding Ning, a été condamné à la prison à vie pour levée de fonds frauduleuse. Ding Dian, un autre responsable, s’est vu infliger une peine identique et 24 autres personnes ont été condamnées pour avoir participé à l’escroquerie imaginée par la société à des peines allant de 3 à 15 ans de prison.

Plusieurs amendes ont par ailleurs été infligées aux accusés, dont une de 240 millions d’euros à Yucheng Holdings, la société-mère d’Ezubao.

Cette affaire, qui rappelle celle de Bernard Madoff aux Etats-Unis, est l’un des scandales les plus retentissants que le pays ait connu. Ezubao attirait les investisseurs en leur proposant des produits financiers au rendement mirifique, de 9 à 14,6% par an, et  piochait dans les apports des nouveaux clients, pour rétribuer les plus anciens.

Les autorités chinoises, alertées par les victimes, ont commencé à s’intéresser aux dirigeants de la société et à leur train de vie luxurieux qui, sentant l’étau se resserrer, avaient enterré des documents financiers dans un terrain près du siège de la société dans la province de l’Anhui. La police avait mis 20 heures pour les exhumer à l’aide de pelleteuses.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *