Afrique Featured

Léger recul du braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud

Au cours du premier semestre 2017, 529 rhinocéros ont été braconnés pour leur corne en Afrique du Sud, a annoncé lundi le gouvernement. Ce nombre a légèrement baissé par rapport à celui enregistré l’année dernière durant la même période.

A titre de rappel, 543 rhinocéros avaient été victimes de braconnage en Afrique du Sud lors des six premiers mois de l’an 2016. « Cette tendance à la baisse nous permet d’être prudemment optimiste. Mais cela ne signifie pas que nous pouvons crier victoire », a estimé la ministre sud-africaine de l’Environnement, Edna Molewa,

Les autorités sud-africaines luttent depuis environ une décennie contre le braconnage de ces animaux, dont la corne est demandée au Vietnam et en Chine pour de prétendues vertus médicinales. Chaque jour dans ce pays, trois rhinocéros en moyenne sont braconnés. Un kilo de cornes vaut plus de 51 000 euros (56 100 dollars) dans le secteur informel.

Situé dans l’est du territoire sud-africain, le parc Kruger, qui est le premier foyer du braconnage des rhinocéros, a enregistré un recul de 34 % du nombre de pachydermes abattus en 2017. Ce qui est encourageant. Néanmoins, Mme Molewa a regretté que le braconnage se soit étendu à « d’autres provinces » d’Afrique du Sud. Depuis janvier dernier, les forces de l’ordre sud-africaines ont interpellé 359 personnes soupçonnées de braconnage ou de liens avec le trafic de cornes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *