Europe Featured

Plusieurs lignes ferroviaires incendiées en Allemagne

Plusieurs lignes ferroviaires allemandes ont été endommagées dans la nuit de dimanche à lundi suite à des incendies d’origine criminelle, ont rapporté les forces de l’ordre. Ce qui a entraîné des perturbations dans le trafic ferroviaire sur toute l’étendue de l’Allemagne.

Plusieurs villes, dont la capitale Berlin, mais également Hambourg, Cologne, Leipzig et Dortmund, ont été le théâtre lundi dernier de ces actes de vandalisme.

La Deutsche Bahn a déploré 13 incendies sur des câbles ayant paralysé l’activité des panneaux de signalisation. D’après les premiers éléments de l’enquête, les milieux extrémistes allemands seraient à l’origine de ces incendies.

Les enquêteurs sont sûrs d’être confrontés à des actes ayant des motivations politiques. A ce propos, une lettre de revendication a été adressée, à Berlin, à la plateforme internet linksunten.indymedia.org, employée par la scène d’extrême gauche.

Ce document posté par un groupe baptisé « Shutdown G20 » évoque, entre autres, le prochain sommet du G20, qui aura lieu début juillet à Hambourg, plus précisément en plein centre-ville, à proximité du principal centre culturel alternatif et d’extrême gauche d’Allemagne. Le choix de cet emplacement pour accueillir cet évènement est synonyme de provocation dans les milieux d’extrême gauche.

Afin d’assurer la sécurité de ce sommet de chefs d’Etats et de gouvernement, environ 20.000 éléments des forces de l’ordre provenant de toute l’Allemagne seront déployés. Les autorités s’attendent à la présence de 7.000 à 8.000 activistes de gauche susceptibles d’être violents.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *