Featured Politique

Egypte : 31 personnes condamnées à mort dans l’affaire Hisham Barakat

La justice égyptienne a jugé et condamné à la peine capitale 31 personnes pour l’attentat à la voiture piégée au cours duquel l’ancien procureur général, Hisham Barakat, a trouvé la mort.

Ce plus haut représentant de l’Etat a été tué en représailles à la sanglante répression des islamistes depuis la destitution de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi.

Plus précisément, un tribunal du Caire a condamné samedi dernier 31 personnes pour l’assassinat d’Hisham Barakat lors d’un attentat à la voiture piégée en 2015, comme rapporté à la télévision publique égyptienne. Le véhicule piégé a explosé au passage d’un convoi qui la victime  conduisait au Caire.

La justice a reconnu les accusés coupables de meurtre avec préméditation, d’association avec une organisation terroriste et de possession d’armes et d’explosifs.

Cette instance a transmis le verdict au grand mufti, à savoir le plus grand responsable religieux d’Egypte, qui prononcera le jugement religieux de l’ensemble des peines capitales préliminaires. Il est à noter que l’opinion de ce responsable religieux n’est pas contraignante, mais elle est généralement considérée.

Hisham Barakat avait été nommé en qualité de procureur général juste après la destitution de M. Morsi et était considéré comme l’un des principaux opposants de la confrérie des Frères musulman.

Pour preuves, il avait fait comparaitre devant la justice, des milliers de membres de cette organisation, dont plusieurs ont été condamnés à la peine de mort.

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse.
Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *