Business Featured

Moody’s dégrade la note souveraine de l’Afrique du Sud

L’agence de notation financière Moody’s a annoncé vendredi dernier la dégradation de la note souveraine de l’Afrique du Sud, de Baa2 à Baa3, assortie d’une perspective négative.

L’entrée en récession de l’économie sud-africaine, l’affaiblissement du cadre institutionnel, la baisse des perspectives de croissance et la hausse de la dette publique sont à l’origine de cette dégradation.

Les deux autres principales agences, Standard & Poor’s et Fitch Ratings, avaient déjà dégradé la note de l’Afrique du Sud. En outre, Moody’s a également dégradé la note de la dette à court terme du même pays à (P)P-3. Cette agence a pris sa décision principalement sur la base de la croissance ralentie, qui a constitué un frein à la création d’emploi et, de ce fait, favorisé un fort taux de chômage.

Pour rappel, la croissance sud-africaine était de 1,3 % du PIB en 2015. Pour ce qui est de l’année dernière, cet indicateur devrait avoisiner les 0,3 %, d’après Moody’s, qui, de plus, s’attend à une croissance de 0,8 % en 2017. Ces résultats sont dus aux tensions sociopolitiques, à la faible flexibilité du marché de l’emploi, aux carences de la production électrique ou à la mauvaise gestion des entreprises publiques.

A ce propos, Moody’s n’a pas caché son inquiétude suite à certains évènements récents dans la vie institutionnelle sud-africaine, dont le brusque remaniement ministériel de mars dernier. Selon cette agence, cela « illustre une érosion progressive de la force des institutions ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *