Business Featured

La démonétisation en Inde se ressent sur la croissance économique

0101Des estimations officielles publiées hier mercredi révèlent que le Produit Intérieur Brut de l’Inde a crû de 7,1% pour l’année fiscale qui s’étend du 1er avril 2016 au 31 mars -2017, contre 8% l’année dernière. Cette baisse est attribuée en partie à la démonétisation surprise décidée par le gouvernement indien en novembre dernier.

Ces nouvelles estimations sont faites à partir d’un nouveau mode de calcul qui revoit plusieurs paramètres statistiques. Mais au-delà des débats sur la méthode, la baisse de la croissance de l’économie du pays est associée au choc provoqué par la démonétisation surprise intervenue en novembre.

Pour lutter contre l’évasion fiscale et faire rentrer dans le secteur bancaire une partie de l’énorme secteur informel de l’économie indienne, le gouvernement avait décrété en automne que les billets de 500 et 1.000 roupies n’avaient plus de valeur légale. Or ces coupures sont les plus élevées du pays et représentaient 86% de la valeur de l’argent liquide en circulation en Inde.

En plus de vives critiques par de nombreux économistes, cette mesure a eu pour effet immédiat une ruée sur les banques qui se sont retrouvés à sec, entraînant ainsi un ralentissement de la consommation des ménages dû à la pénurie d’argent liquide.

Brutalement à court d’argent liquide dans un pays où le cash règne en maître, les Indiens se sont retrouvés dans une situation de panique qui a eu un impact indéniable sur l’activité industrielle. Toutefois, cet impact n’a pas été clairement mesuré jusque-là.

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l’Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *