Monde

Le Qatar rapatrie un militant saoudien

Le gouvernement qatari a expulsé vers son pays d’origine un activiste des droits humains de nationalité saoudienne qui se rendait en Norvège dans l’espoir d’y demander l’asile, a rapporté lundi une ONG.

Agé de 49 ans, Mohammed al-Otaibi s’était exilé au Qatar en mars après avoir été contraint de comparaître devant une cour «antiterroriste» en décembre dernier, pour des accusations relatives à son activisme, selon le Gulf Center for Human Rights (GCHR).

Cette ONG a indiqué que, dimanche «à l’aube», le militant saoudien «et son épouse ont été expulsés de force vers l’Arabie saoudite alors qu’ils étaient en route vers la Norvège». La même source a affirmé que le gouvernement norvégien avait accepté d’accorder à Mohammed al-Otaibi et sa conjointe des documents de voyage et la possibilité de demander l’asile dès leur arrivée. Des informations qui n’ont pas été commentées par Doha.

Pour rappel, Mohammed al-Otaibi avait été arrêté pour la première fois en 2009, avant de fonder, en 2013, l’Union for Human Rights à Ryad, une organisation qui ne tiendra qu’un mois avant que le gouvernement saoudien ne décide de la fermer. Cela n’a pas empêché le militant de continuer ses activités, notamment en publiant des rapports et accordant des interviews télévisées.

Le mois dernier, Human Rights Watch (HRW) avait prévenu que cet activiste risquait d’écoper d’une lourde peine de prison et de subir des mauvais traitements s’il était expulsé vers son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *