Politique

La Turquie dénonce l’asile accordé à ses militaires en Allemagne

Les autorités turques ont dénoncé jeudi la décision de l’Allemagne d’accorder l’asile à plusieurs militaires d’origine turque et à leurs familles, accusant dans la foulée le gouvernement allemand d’abriter des complices de la tentative de coup d’Etat de juillet dernier.

La Turquie « regrette » la décision prise par les autorités allemandes d’accorder l’asile à « d’anciens militaires liés à l’organisation terroriste de Fethullah Gülen », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Avec cette décision, les autorités allemandes … se montrent indulgentes avec la mentalité putschiste », ajoute Ankara demandant à Berlin de revenir sur cette mesure qui « porte préjudice aux relations » entre les deux Etats.

Fethullah Gülen est un prêcheur islamiste à qui le gouvernement turc impute le putsch avorté du 15 juillet dernier. Plusieurs médias allemands ont rapporté lundi que leur gouvernement a répondu favorablement aux demandes d’asile de citoyens turcs.

Il s’agit, entre autres, de  militaires affectés auprès de l’Otan et basés en Allemagne qui ont été révoqués des forces armées turque dans le sillage de la purge opérée par le président Erdogan. En règle générale, ces militaires sont titulaires de passeports diplomatiques.

D’après des statistiques du ministère allemand de l’Intérieur relayées par la presse locale, 414 militaires, diplomates, magistrats et hauts-fonctionnaires ont demandé l’asile en Allemagne depuis le putsch déjoué de juillet dernier en Turquie. Les membres de leurs familles sont compris dans ces chiffres.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *