Sécurité

L’armée allemande secouée par un scandale

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a dû annuler un déplacement aux Etats-Unis pour se rendre aujourd’hui sur la base franco-allemande d’Illkirch, où un officier allemand qui se faisait passer pour un réfugié d’origine syrienne est soupçonné de préparer un attentat.

Pour sa part, le Parquet fédéral allemand a indiqué mardi avoir été saisi de l’enquête sur cette affaire. Selon le porte-parole de Mme von der Leyen, «pour la ministre, la priorité est de faire la lumière sur les évènements actuels autour du lieutenant A. de Illkirch».

Dans cet ordre d’idées, la ministre allemande de la Défense recevra demain à Berlin, une centaine de hauts gradés pour tirer les conséquences sur cette affaire.

Ursula von der Leyen s’était montrée très critique après l’interpellation, mercredi dernier, du lieutenant A. de la base d’Illkirch, dénonçant «l’esprit de corps mal placé» et des «faiblesses de direction» dans la Bundeswehr.

Agé de 28 ans, le lieutenant A. est soupçonné d’avoir, peut-être avec le soutien d’un autre homme âgé de 24 ans, préparé un attentat à l’arme à feu après avoir mené une double vie durant plus d’un an. Se faisant passer pour un demandeur d’asile syrien, il avait même pu obtenir un titre de séjour en Allemagne.

D’après la presse allemande, ce lieutenant avait soutenu des positions d’extrême droite dans un travail universitaire en 2014 mais cela n’avait fait l’objet d’aucune mesure disciplinaire.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *