Monde

Les ressortissants algériens libres de visiter l’extrême-orient russe

D’après l’agence de presse russe ITAR-TASS, le Premier ministre russe Dmitry Medvedev a déclaré lundi que les ressortissants de 18 pays, dont l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ne devront plus disposer de visa pour visiter la région de l’extrême orient de la Russie.

«J’ai récemment approuvé la liste des pays dont les ressortissants peuvent profiter du régime préférentiel», a indiqué Medvedev. Désormais, les citoyens algériens, qu’ils soient de simples touristes ou des hommes d’affaires, ne seront plus contraints de solliciter un visa pour se rendre dans l’extrême-orient russe visiter des villes à l’instar d’Anadyr, Birodidjan, Kamchatka ou autres Vladivostok. Ils n’auront qu’à introduire leurs données personnelles dans un site créé à dessein.

De l’avis du chef de l’Exécutif russe, cette procédure «favorisera la croissance de l’investissement et l’attractivité touristique de l’extrême-orient. La région gagnera plus d’argent grâce à la croissance du trafic touristique ».

Mis à part l’Algérie, d’autres pays du Maghreb, en l’occurrence le Maroc et la Tunisie, ont bénéficié du même privilège. En dehors de ces trois pays d’Afrique du nord, 15 autres Etats figurent aussi sur cette liste d’exemption de visa, à savoir l’Arabie saoudite, Bahreïn, Brunei, la Chine, la Corée du Nord, les Emirats Arabes Unis (EAU), l’Inde, l’Iran, le Japon, le Koweït, le Mexique, Oman, le Qatar, la Turquie et Singapour.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *