Energie

Le groupe français EDF lance à Dubaï de la 3è phase du parc solaire Al Maktoum

Le Président-Directeur Général du groupe français EDF, Bernard Lévy et celui de Masdar (Abu Dhabi Future Energy Company), Mohamed Jameel Al Ramahi ont signé hier mercredi, au siège social de DEWA (Dubai Electricity and Water Authority) à DubaÏ, un accord portant sur le développement de la troisième phase du parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum de 800 mégawatts (MW), excédant 1 gigawatt crête (GWc), à Dubaï.

Par cet accord, le groupe EDF s’allie au consortium mené par Masdar pour le développement de la centrale photovoltaïque qui s’étend sur 16 kilomètres-carrés et devrait être livrée en trois étapes. La «Phase A» de 200 MW est actuellement en cours de construction et devrait être achevée d’ici en avril 2018.

La réalisation de la «Phase B» de 300 MW est attendue pour avril 2019, alors que la tranche finale de 300 MW, la «Phase C», est prévue pour avril 2020. Le parc solaire Mohammed Bin Rashid Al Maktoum aura une capacité installée totale de 5 000 MW, créant plus de 1 000 emplois durant son développement et évitant jusqu’à 6,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, une fois entièrement opérationnel en 2030.

Acteur majeur de la production d’électricité renouvelable via sa filiale EDF Energies Nouvelles, le groupe EDF semblait tout désigné pour participer à ce projet. EDF Energies Nouvelles a une puissance installée brute de plus de 9.5 gigawatts (GW), notamment dans les énergies éolienne et photovoltaïque et est présente aujourd’hui en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Afrique, en Inde et en Asie.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *