Business

Le Maroc et la Chine lancent le projet d’une nouvelle cité intelligente à Tanger  

Le roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Marchane à Tanger, la cérémonie de présentation du projet de création de la ville nouvelle «Cité Mohammed VI Tanger Tech» et de signature d’un protocole d’accord portant sur cet ambitieux projet devant drainer 10 milliards de dollars d’investissement en 10 ans.

La Cité Mohammed VI Tanger Tech sera développée sur 2.000 hectares. Selon le plan préliminaire, la construction sera étendue sur une période de 10 ans visant à créer une nouvelle ville intelligente internationale, intégrant l’écologie, l’habitabilité, l’industrie, la vitalité et l’innovation, avec un investissement total estimé à 1 milliard de dollars.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre le Groupe chinois HAITE, le groupe marocain BMCE Bank Of Africa et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy a déclaré à ce projet que suite aux hautes directives royales, le Plan marocain d’accélération industrielle 2014-2020, a réservé un axe stratégique majeur au partenariat industriel maroco-Chinois, et ce à l’occasion de la dernière visite royale de mai 2016 en Chine populaire.

Le président du groupe HAITE, Li Biao a quand à lui, assuré que «parmi les destinations qui s’ouvrent aux opérateurs chinois, le Royaume du Maroc occupe une position de premier plan, compte tenu de la solidité de ses multiples atouts».

Li Biao a de même, expliqué que le choix de son groupe HAITE s’est porté sur Tanger, en raison de sa position géographique à la croisée des continents, sa proximité de 15 kilomètres du marché européen et ses infrastructures de base modernes et déjà très développées.

Dans le cadre de ce projet, a précisé Li Biao, il est prévu la construction d’un pôle économique capable de générer 100.000 emplois, dont au moins 90% iront aux habitants de la région de Tanger. Est également prévue l’installation de 200 compagnies chinoises opérant dans le secteur de l’automobile (autobus électriques), l’industrie aéronautique, les pièces de rechange pour avions, l’information électronique, les textiles, la fabrication de machines et d’autres industries.

Les conditions et les atouts qu’offre aujourd’hui le Maroc aux promoteurs étrangers garantissent un environnement d’investissement idéal pour les investisseurs chinois, a assuré le PDG  du groupe HAITE.

Une fois ce projet achevé, la ville de Tanger constituera un hub économique de premier plan vers l’Afrique subsaharienne conformément à la vision royale pour une coopération sud-sud mutuellement bénéfique.

Le Roi a, par la suite, présidé la cérémonie de signature du protocole d’accord relatif à la création de cette nouvelle ville économiquement intégrée à Tanger.

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse.
Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *