Sécurité

Libération au Nigeria de deux archéologues allemands enlevés la semaine dernière

Deux archéologues allemands enlevés mercredi dernier au nord du Nigeria, ont été libérés dimanche par des agents de sécurité, a annoncé le gouverneur de l’Etat de Kaduna, dans le nord du pays, Nasir Ahmad El-Rufai.

Dans son communiqué, le gouverneur n’a pas détaillé l’opération de sauvetage ni s’il y avait eu une arrestation. D’après le porte-parole de la police de l’Etat de Kaduna, les kidnappeurs ont relâché leurs otages après que la police ait fait monter la pression sur ces ravisseurs qui sont toujours recherchés.

D’après une source proche du ministère allemand des Affaires étrangères, les deux otages se trouveraient à l’ambassade d’Allemagne à Abuja.

Peter Breunig, 65 ans, et son assistant Johannes Behringer, âgé d’une vingtaine d’années, avaient été enlevés mercredi dernier sur un site archéologique près d’un village, dans l’Etat de Kaduna. Selon la police et des témoins, deux villageois qui avaient tenté d’aider les Allemands ont été tués par balles par les kidnappeurs. D’importants moyens avaient été mobilisés pour les retrouver, dont des hélicoptères et des spécialistes en contre-terrorisme.

Les deux Allemands travaillent pour le compte de l’Université Goethe de Francfort. Au moment de leur enlèvement, ils travaillaient sur un site d’archéologie de la culture Nok, en partenariat avec le centre national du patrimoine nigérian, avec deux autres allemands venus de la même Université. Les forces de sécurité locales leur avaient fourni une équipe de protection mais les archéologues avaient préféré compter sur l’escorte des riverains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *