Business

PSA Peugeot Citroën opte pour une coentreprise pour son retour en Inde

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën préparerait son retour sur le marché indien, à travers la création d’une coentreprise avec le conglomérat familial local CK Birla group, révèle le journal français Les Echos.

CK Birla Group fabrique actuellement des modèles Mitsubishi dans son usine d’Hindustan Motors, située à Chennai, plus anciennement Madras, dans le sud du pays. Cette usine, qui produit peu de véhicules pour le moment, devrait être intégrée dans la future coentreprise. Sa capacité pourrait être démultipliée avec PSA.

PSA Peugeot Citroën a déjà tenté en vain par deux fois dans le passé, de faire son retour sur le marché automobile en Inde. Une première fois dans les années 1990 avec une Peugeot 309 assemblée dans le cadre d’un partenariat avec la société indienne PAL, et en 2011 avec l’annonce d’un investissement de 650 millions d’euros dans l’Etat du Gujarat, dans l’ouest du pays, afin d’y implanter une usine, mais ce projet a été avorté suite aux difficultés économiques après la crise de 2008.

Le retour de PSA en Inde est stratégique pour nourrir la croissance du constructeur français. Ce dernier ayant annoncé dans son plan stratégique « Push to pass » d’avril 2016, que la région Inde-pacifique constituait désormais une cible prioritaire pour accélérer sa croissance. PSA veut augmenter ses ventes dans la région de 50% entre 2015 et 2021.

L’Inde est perçue depuis plusieurs années, comme un Eldorado possible pour les constructeurs automobiles. Le pays présente un potentiel de croissance prometteur, le taux de motorisation y est faible, avec 22 véhicules pour 1.000 habitants en 2014, soit 30 fois moins qu’en Europe occidentale. Pour le moment, le marché réussit aux constructeurs automobiles français, dont le groupe Renault qui y a vendu en 2016, plus de 105.000 exemplaires de sa Kwid, petit crossover urbain au prix de 3.500 euros.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *