Sécurité

Les deux pirates de l’air libyens déférés devant un tribunal à Malte

Les deux pirates de l’air auteurs, vendredi dernier, du détournement d’un avion d’une ligne intérieure libyenne vers Malte, ont comparu dimanche devant un tribunal local, alors que le mobile de leur acte demeure encore inconnu.

Menottés et bien escortés par des agents de police, les deux jeunes ressortissants libyens, âgés tous les deux d’une vingtaine d’années, ont été emmenés dimanche devant un tribunal. Ils sont accusés de piraterie et de divers autres crimes.

Moussa Saha et Ahmed Ali ont refusé, pendant longtemps, de répondre aux multiples questions des forces de l’ordre. Il est à noter que les deux pirates de l’air n’ont pas déposé de demande d’asile, contrairement à une information diffusée vendredi dernier. Pour sa part, le gouvernement libyen n’a pas demandé à ce qu’ils soient extradés.

Il est reproché aux deux jeunes hommes d’avoir contraint le pilote d’Afriqiyah Airways à poursuivre son vol au-delà de la capitale libyenne, Tripoli, et même de la côte méditerranéenne en menaçant, à bord, l’équipage et les passagers avec des armes et de faux engins explosifs.

Après avoir atterri à Malte, les deux pirates de l’air ont brandi l’ancien drapeau libyen, du régime de Mouammar Kadhafi. Ils avaient pris cet avion à Sebha, une ville quelque peu instable située dans le Sud de la Libye.

Selon une source judiciaire, le tribunal a décidé de les garder en détention. Les deux mis en cause ont plaidé non coupables. Au cas où la justice maltaise les reconnaît coupables, ils risquent d’être condamnés à la prison à vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *