Monde

Libye : MSF dénonce les conditions des migrants dans les centres de rétention

Médecins Sans Frontières (MSF) a exprimé mercredi, son inquiétude face  aux «graves conditions de vie» des migrants dans les centres de rétention en Libye, faisant état de «son opposition à la détention indéfinie, arbitraire de migrants, réfugiés et demandeurs d’asile».

MSF a précisé dans un communiqué, que «les personnes vivent dans des conditions inhumaines, sans hygiène, et ne disposent, dans certaines structures, que d’un espace d’un demi-mètre carré».

«Dans les centres de détention, la nourriture manque et les personnes détenues n’ont pas un accès adapté à l’eau potable et aux services d’hygiène», relève MSF, qui offre, au travers des cliniques mobiles, une assistance dans sept centres pour migrants de la capitale libyenne, Tripoli, et de sa région.

Cette ONG plaide pour que les responsables libyens relâchent les femmes enceintes, les femmes avec des nouveau-nés, les enfants, les jeunes mineurs, les handicapés ou les personnes souffrant de graves problèmes de santé.

Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye n’est jamais sortie du chaos. Entre temps, ce pays est même devenu une plaque tournante de l’immigration clandestine. La majorité des départs, qui se comptent en dizaines de milliers par an, s’effectuent depuis les côtes ouest de la Libye, en direction de l’Italie, ces deux pays n’étant séparés que de 300 kilomètres.

L’Italie a accueilli depuis avril 2015, plus de 300.000 migrants, dont environ 7.000 sont décédés ou sont portés disparus depuis leur tentative de traverser la mer Méditerranée à bord d’embarcations de fortune.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *