Sécurité

Libye : frappe aérienne française contre Mokhtar Belmokhtar

mokhtar-belmokhtarUn responsable américain a révélé que la France, avec le soutien des Etats-Unis, a mené une frappe aérienne en Libye contre le djihadiste Mokhtar Belmokhtar. Ce dernier, dont le décès a déjà été annoncé à plusieurs reprises, serait probablement mort.

Le responsable américain confirme ainsi des informations parues dans le Wall Street Journal. Le jour de la frappe aérienne n’a pas été précisé mais elle aurait eu lieu ce mois de novembre. Le chef djihadiste circulait en convoi dans le sud de la Libye quand sa voiture a été touchée par une frappe aérienne française, menée avec le soutien du renseignement américain.

La France, pour sa part, n’a pas commenté l’information, ne la confirmant pas, mais ne la démentant pas non plus. La prudence reste de mise, tant Mokhtar Belmokhtar a été à de nombreuses reprises par le passé donné pour mort. La confirmation formelle de son décès ne devrait survenir qu’après l’obtention d’une preuve par l’ADN.

L’information de la frappe contre Mokhtar Belmokhtar est diffusée alors que le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian se trouve en visite à Washington. La frappe contre Mokhtar Belmokhtar illustre l’étendue de la coopération militaire entre les États-Unis et la France, coopération que le président américain Barack Obama avait étendue après les attentats de Paris en novembre 2015.

D’origine algérienne et rallié à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), Mokhtar Belmokhtar est l’un des chefs djihadistes les plus redoutés du Sahel. Il est le chef du groupe Al-Mourabitoune, créé en 2013 après la fusion du groupe de Mokhtar Belmokhtar et du Mujao (Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest).

Al-Mourabitoune a mené de nombreuses attaques sanglantes dans la région du Sahel dont la dernière au Burkina Faso. Son principal fait d’armes est la sanglante prise d’otages à In Amenas en Algérie il y a trois ans, et qui s’est soldée par 38 otages tués, dont un Français et trois Américains. La tête de Mokhtar Belmokhtar a été mise à prix par les États-Unis pour cinq millions de dollars.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *