Business

La Chine aura besoin de 6.000 avions dans les 20 prochaines années

chine-airbusLa Chine aura besoin de près de 6.000 avions d’une valeur globale de 945 milliards de dollars dans les 20 prochaines années, une prévision qui remonte à juillet dernier, mais qui vient d’être révélée ce mardi, par le directeur commercial d’Airbus, John Leahy en marge du salon aéronautique Airshow China qui se tient tous les deux ans à pareille date, à Zhuhai, dans le sud de la Chine.
Selon les prévisions 2016-2035 de l’avionneur européen Airbus, la Chine devrait être le premier marché mondial pour la vente d’avions et la principale source de trafic aérien.
Airbus estime que, sur cette période, le marché chinois pour le transport aérien international devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 6.7%, malgré le ralentissement de l’économie de l’empire du milieu et la difficile transition vers une économie basée sur la consommation intérieure que traverse actuellement le géant asiatique.
Lors des dix dernières années, le trafic passager en Chine continentale a quadruplé. Entre 2000 et 2014, le trafic aérien a progressé de 500% dans le pays, une croissance rapide qui est poussée par la classe moyenne grandissante friande de voyages.
Et Airbus est bien déterminé à tirer son épingle du jeu. Avec 158 unités en 2015, la Chine représente près du quart des livraisons de l’avionneur européen et le pays est actuellement le deuxième marché mondial après les Etats-Unis. Mais l’avionneur européen aura à faire à une féroce concurrence.
Dans le lot des 6.000 avions que pourrait acquérir la Chine durant les deux prochaines décennies, Airbus estime à 4.230 le nombre de monocouloirs de moyenne portée comme son A320, concurrencé par le Boeing 737 de son rival américain.
De plus, le constructeur chinois Comac (Commercial Aircraft Corporation of China) travaille sur son propre avion de ligne, le C919, pour rivaliser avec le duopole d’Airbus et de Boeing dans les monocouloirs. Comac espère un premier vol d’essai au plus tard au début 2017, avant un lancement en 2018. Le constructeur chinois a précisé que le premier client de cet appareil, serait la compagnie China Eastern Airlines.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *