Moyen Orient

Un prince mis à mort par décapitation en Arabie saoudite

capture-52Un prince saoudien, condamné à la peine capitale pour avoir abattu par balles, un homme, a été exécuté à Ryad par décapitation, ce qui n’était plus arrivé depuis 1975 dans la famille royale saoudienne.

Dans un communiqué relayé par l’agence Saudi Press Agency, le ministère de l’Intérieur a annoncé mardi dernier, la mise à mort du prince Turki bin Saud al-Kabir.

Cette mise à mort rappelle aux Saoudiens que le pouvoir est prêt à «préserver la sécurité et assurer la justice», a estimé le ministère de l’Intérieur.

La justice saoudienne avait condamné à mort le prince Turki après l’avoir reconnu coupable du meurtre d’un Saoudien, Adel al-Mahemid, au cours d’une bagarre en décembre 2012, dans la périphérie de la capitale saoudienne.

De l’avis de l’oncle de la victime, Abdul Rahman al-Fallaj, cette condamnation montre la «justesse du système judiciaire» saoudien, d’après une déclaration rapportée par la chaîne Arab News.

Il est à noter que le ministère saoudien de l’intérieur n’a pas précisé le mode de mise à mort employé lors de l’exécution du prince saoudien, mais des vidéos qui circulent sur la toile montrent les scènes de sa décapitation.

D’ailleurs la majorité des exécutions dans le royaume wahhabite, sont des mises à mort par décapitation au sabre. Le prince Turki est la 134è personne à être mise à mort en Arabie saoudite depuis début 2016. Dans ce pays, toute personne reconnue coupable de meurtre, narcotrafic, apostasie, viol ou vol à main armée peut être condamnée à la peine de mort.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *