Sécurité

Le bilan du naufrage au large de l’Egypte s’alourdit

egypte-naufrageLes responsables égyptiens ont récupéré 168 dépouilles à la suite du naufrage d’un bateau de migrants survenu mercredi dernier en mer Méditerranée, contre un précédent bilan faisant état de la récupération de 162 corps sans vie.

Si le gouvernement égyptien parle de 164 survivants, les rescapés assurent que près de 450 migrants avaient embarqué sur ce bateau de pêche à destination de l’Italie, qui a fait naufrage au large de Rosette, ville portuaire située dans le nord de l’Egypte. D’après un cadre du ministère égyptien de la Santé et un responsable de la sécurité, les recherches continuaient dimanche pour essayer de récupérer d’autres dépouilles.

Dans un communiqué, le cabinet du Premier ministre égyptien, Chérif Ismaïl a indiqué que l’Exécutif s’est réuni d’urgence samedi, pour discuter des « mesures nécessaires pour combattre ce phénomène» de la migration clandestine.

Pour l’heure, le chef du gouvernement a ordonné un renforcement des patrouilles autour des ports de départ de ces migrants et sur les plages de la côte nord. Les migrations irrégulières «sont devenues un crime organisé» qui réclame des mesures urgentes, dont «la coordination avec les pays concernés», a souligné Ismaïl devant l’Exécutif. Il a évoqué un nouveau projet de loi transmis au Parlement prévoyant des «peines dissuasives» contre les passeurs.

Pour sa part, le ministre égyptien de l’Intérieur, Magdy Abdel Ghaffar, a confié au gouvernement que 110 tentatives d’envoi de migrants par des passeurs avaient été avortées au cours de cette année. Actuellement, environ 153 procédures judiciaires visant des propriétaires de bateaux et passeurs présumés sont en cours, d’après la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *